Tandis que les élections européennes se profilent dans moins de 100 jours, la plupart des partis politiques ont annoncé leurs candidats. Voici un tour d’horizon des différentes listes présentées. 

La République en Marche 

La date officielle de l’annonce n’est pas connue, mais devrait tomber fin février ou, hypothèse de plus en plus crédible, à la fin du Grand débat, soit après le 15 mars. Une grande part d’incertitude existe quant aux noms des candidats de LREM pour les européennes: des membres du gouvernement vont-ils participer à la campagne et figurer sur la liste? Quid des candidats d’ouverture, notamment ceux issus de la droite? Seule quasi-certitude, la République en Marche devrait faire une liste commune avec le Modem et Agir (droite constructive). 

L’UDI

Le parti centriste présente sa propre liste, menée par Jean-Christophe Lagarde et ne s’alliera ni aux Républicains, ni à En Marche.

Les Républicains

Les Républicains ont annoncé un trio pour mener leur campagne aux élections européennes, avec trois profils différents visant à représenter la multiplicité des courants du parti.
En première place sur la liste, le philosophe François-Xavier Bellamy, professeur à Versailles, représentant du courant le plus conservateur du mouvement. 

Agnès Evren, proche de François Baroin et Valérie Pécresse et vice- présidente de la région Ile de France, en charge de la culture sera deuxième sur la liste, tandis qu’en troisième place figure Arnaud Danjean, eurodéputé, expert de lutte contre le terrorisme et les questions de sécurité et défense. 


Debout la France

Nicolas Dupont-Aignan, crédité d’un bon score dans les sondages, va présenter sa propre liste aux européennes. Il s’est, par ailleurs, entretenu avec plusieurs députés polonais du parti conservateur au pouvoir (PIS), en vue de former une possible coalition. 

Les Patriotes

Florian Philippot, qui a quitté le Front National fin 2017 pour créer son propre parti, les Patriotes, va en mener la liste  pour les européennes, avec un principal mot d’ordre: le Frexit. 

Rassemblement National 

Le Rassemblement National (ex FN) sera mené par un jeune peu connu du grand public. En effet, Jordan Bardella, 23 ans et porte parole du mouvement, mènera la bataille des européennes du côté de l’extrême droite, dans une liste qui compte trois euro-députées sortantes (Dominique Bilde, Joëlle Mélin et Mylène Troszczynski) ainsi que des dissidents des Républicains, comme Thierry Mariani et Jean Paul Garraud

Europe Ecologie Les Verts

Sans surprise, Yannick Jadot prendra la tête de la liste écologiste pour les européennes. Après avoir renoncé à participer aux élections présidentielles de 2017 en soutenant Benoit Hamon, les Verts ont décidé de se présenter aux européennes, malgré les diverses sollicitations pour une liste d’union de la gauche. La deuxième de liste est Michèle Rivasi, qui s’était également présentée pour présider la liste. Tous deux sont actuellement députés européens. David Cormand, secrétaire national du parti, et Karima Delli, autre eurodéputée sortante et présidente de la Commission transports du Parlement européen, sont également sur sur cette liste provisoire de 14 noms. 

A Gauche

L’incertitude demeure au centre gauche. Est-ce qu’une liste unique composée du PS, de  de Génération.s (mouvement créé par Benoît Hamon) et de Place Publique (créé par Raphaël Glucksmann et Thomas Porcher notamment) va émerger?
Pour l’instant, une liste d’union parait difficile et la tendance serait plutôt à la présence d’au moins deux listes différentes (PS et Génération.s). Cependant, mi-février, un rapprochement entre le PS conduit par Olivier Faure, son premier secrétaire et Place Publique s’effectue autour d’un programme et d’une campagne commune.

France Insoumise

Les Insoumis ont annoncé l’ensemble de leur liste de 79 noms en décembre, à la tête de laquelle figure Manon Aubry, spécialiste de l’évasion fiscale et porte parole de l’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam. 

Le numéro deux sur la liste sera Manuel Bompard, fidèle de JLM et ancien directeur de campagne de Jean Luc Mélenchon aux élections européennes de 2014 et pour l’élection présidentielle de 2017.  En outre, l’ancien euro-député socialiste, Emmanuel Maurel rejoint Jean-Luc Mélenchon et figure en 6ème position sur la liste insoumise, tandis que la troisième est Leïla Chaibi, militante pour le droit au logement et initiatrice de Jeudi Noir, collectif créé en 2006 pour dénoncer la hausse des prix des loyers. 

Parti Communiste 

Le PC a également annoncé sa liste pour les élections européennes. Elle sera portée par Ian Brossat, adjoint d’Anne Hidalgo à la mairie de Paris en charge du logement. 

D’autres partis, menés par leurs leaders respectifs ont également annoncé vouloir prendre part aux élections : UPR sera conduit par François Asselineau, le NPA par Philippe Poutou et Nathalie Arthaud conduira la liste de Lutte ouvrière.  

Enfin, on peut s’interroger sur l’éventuelle présence de liste gilets jaunes aux élections. Si plusieurs initiatives sont annoncées, aucune n’est pour l’instant confirmée avec certitude.