Point sur les déplacements internationaux : où en est-on ?

Malgré la fin du régime des motifs impérieux, qui imposait aux Français de motiver leur retour en France, de nombreuses questions persistent. Nous faisons le point sur les règles applicables à vos déplacements depuis ou en direction de la France.

Les test PCR sont-ils systématiquement obligatoires pour rentrer en France ?

Oui. En provenance de l’international comme de l’Union européenne et à destination de la France métropolitaine comme de l’Outre-mer, la présentation d’un test PCR négatif datant de moins de 72H avant le départ est obligatoire. Cette obligation concerne tout type de transport, routier, ferroviaire aérien ou maritime, et s’applique également aux personnes vaccinées ou guéries.

Les personnes exemptées de test PCR sont :

  • Les voyageurs de moins de 11 ans ;
  • Les passagers en transit dans un aéroport français dont la destination finale n’exige pas de présenter un test PCR ;
  •  Les transporteurs routiers, les travailleurs frontaliers et les résidents des bassins de vie frontaliers (dans un rayon de 30 km autour de leur domicile.

Que faire s’il est impossible d’effectuer un test PCR avant mon départ ?

Il existe une procédure de laissez-passer délivré par l’ambassade de France ou les consulats généraux du pays de départ. Ce document spécifique est une « dispense de test PCR » délivrée sous réserve d’un motif impérieux de voyage, dans des cas très limités. La procédure implique un dépistage à l’arrivée en France et une période d’isolement obligatoire de 7 jours dans un lieu désigné par les autorités françaises.

/!\ Le prix élevé d’un test PCR ne relève pas d’un motif permettant de demander un laissez-passer.

Pour les personnes affiliées à la Sécurité sociale française, les tests de dépistage réalisés au sein d’un État membre de l’Union européenne, de l’Espace Economique Européen ou en Suisse sont pris en charge par l’assurance maladie française . Il convient alors de présenter sa carte européenne d’Assurance Maladie (CEAM) au moment de la réalisation du test.
Si l’assuré ne détient pas sa CEAM, le test de dépistage sera pris en charge par la caisse d’assurance maladie au retour de l’assuré sur le territoire français sous réserve de compléter le formulaire S 3125 « soins reçus à l’étranger » (PDF).

Ces tests de dépistage sont pris en charge 100 % par l’Assurance Maladie sur la base d’un forfait de 50 euros qui correspond aux frais de prélèvement et d’analyse.

Puis-je me rendre dans les DOM-TOM ?

Tout voyage vers l’Outre-mer est interdit sauf motif impérieux (personnel, professionnel, familial, santé), y compris pour les Français et ce même depuis ou à destination de l’hexagone. Chaque collectivité a établi ses propres règles. Par exemple, les voyageurs à destination de la Polynésie et la Réunion doivent effectuer leur demande de motif impérieux par voie dématérialisée au minimum 6 jours avant leur départ tandis que d’autres imposent une quatorzaine obligatoire. Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter le site de la préfecture de chaque DOM-TOM.

Puis-je voyager dans l’espace européen?

Les pays de l’espace européen sont les États membres de l’Union européenne, Andorre, l’Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, la Suisse et le Vatican. Le régime des motifs impérieux ne s’applique pas à ces territoires.

NB : Les voyageurs arrivant d’un État de l’espace européen mais ayant séjourné dans les 14 jours précédant leur arrivée dans un État extérieur, doivent respecter la procédure applicable aux voyageurs arrivant d’un État extérieur à l’espace européen.

  • Au départ de France : aucune restriction au départ n’est prévue et il faut se référer aux normes d’entrée (test, quarantaine éventuelle) du pays de destination. Toutefois, sur l’ensemble du territoire français, les déplacements à plus de 10km du domicile ne sont autorisés que pour certains motifs dont le tourisme à l’étranger ne fait pas partie.
  • Au retour : il faut avoir effectué un test PCR et remplir une déclaration sur l’honneur  (+ 11 ans– 11 ans) d’absence de symptômes. Aucune mesure d’isolement volontaire ou obligatoire n’est prévue pour les voyageurs voyageant depuis l’espace européen.

Le même régime s’applique pour le Royaume-Uni, l’Australie, la Corée du Sud, le Japon, la Nouvelle-Zélande, Israël et Singapour : en plus d’un test PCR, les voyageurs en provenance de ces pays doivent remplir une déclaration d’absence de symptômes et s’engager sur l’honneur à un isolement volontaire de 7 jours (+11 ans, -11 ans) à l’issu desquels il se soumettront à un second test PCR.

Puis-je voyager à l’international?

  • Au départ de la France métropolitaine : en plus du respect des normes d’entrée du pays de destination, le voyageur devra attester que son voyage répond à un motif impérieux (personnel et familial, santé, professionnel). Les personnes souhaitant rentrer dans leur pays d’origine ou de résidence ne nécessitent pas de motif impérieux.
  • A destination de la France métropolitaine: seuls certains types de voyageurs sont autorisés à rentrer en France, notamment les Français et les ressortissants européens accompagnés de leur conjoint (marié, pacsé ou concubin) et de leurs enfants et les ressortissants de pays tiers disposant de motif impérieux. En plus d’un test PCR et d’une attestation de déplacement (à remplir également par les ressortissants français), les voyageurs doivent remplir une déclaration sur l’honneur (+11 ans, -11 ans) où ils s’engagent à respecter un isolement volontaire de 7 jours à l’issu desquels il se soumettront à un second test PCR.

Comment voyager en Italie et à Malte ?

1) POUR ENTRER EN ITALIE EN PROVENANCE DE LA FRANCE

Un test PCR négatif datant de moins de 48h avant le départ est obligatoire. Sont exemptées de quarantaine obligatoire les personnes ayant séjourné en France.

2) POUR ENTRER À MALTE EN PROVENANCE DE LA FRANCE

Un test PCR négatif de moins de 72 heures est demandé à tous les voyageurs (y compris les enfants quel que soit leur âge) en provenance de tous les aéroports en France, y compris ceux d’Ile de France.

Attention : Les autorités maltaises vérifient précisément l’authenticité des tests PCR à l’embarquement. Toute présentation d’un résultat de test PCR falsifié conduit à une arrestation par la police locale, à des poursuites judiciaires et à de très fortes amendes.
Tout voyageur se rendant à Malte par avion doit se munir d’un formulaire de déclaration de voyage et d’un formulaire de localisation de passager (disponibles en ligne, uniquement en anglais) qu’il conviendra de remettre soit à la compagnie aérienne assurant son vol à destination de Malte, soit dans un espace dédié du terminal d’arrivée de l’aéroport international de Malte.
Sont exemptées de quarantaine obligatoire les personnes ayant séjourné en France.

Y a-t-il des pays depuis lesquels une quarantaine est obligatoire à l’arrivée en France ?

Afin de lutter contre la propagation des variants, le Gouvernement a annoncé la mise en place de mesures spécifiques pour les pays suivants : Brésil, Argentine, Chili et Afrique du Sud. La Guyane sera bientôt également concernée.

Les catégories de personnes pouvant voyager vers la France seront considérablement restreintes, il s’agira uniquement des ressortissants français accompagnés de leurs familles (conjoint et enfants) et des ressortissants de l’UE ou d’un pays tiers ayant leur résidence principale en France.

A partir du samedi 24 avril, un isolement de 10 jours obligatoire est prévu à l’arrivée. “L’existence d’un lieu de quarantaine adapté aux exigences sanitaires” – qui pourra être choisi par le voyageur (résidence principale ou secondaire, hébergement chez des amis, hôtel…) – sera vérifié avant l’embarquement puis à l’arrivée. Un arrêté nominatif sera signé par le préfet. Des contrôles du respect de la quarantaine seront effectués par la police ou la gendarmerie nationales à l’adresse indiquée. En cas de non-respect, une amende de 1500 euros – puis 3000 euros en cas de récidive – sera appliquée.

Mon conjoint étranger et mes enfants peuvent-ils m’accompagner ou me rejoindre en France ?

Oui, toutefois, les règles sanitaires ne remettent pas en cause l’application des règles régissant, en temps normal, le droit au séjour. Tout voyageurs étranger doit présenter un passeport en cours de validité ainsi que les documents attestant la régularité de son séjour, un visa, par exemple, si sa nationalité l’exige. Si ces règles sont respectées, un ressortissant français ou européen peut se rendre en France accompagné de son conjoint étranger ainsi que de leurs enfants.

Un ressortissant étranger qui souhaiterait rejoindre son conjoint français sur le territoire doit fournir certaines pièces justificatives :

  • Une preuve de la nationalité française du conjoint que l’on souhaite rejoindre
  • Pour les couples mariés, un contrat de mariage ou livret de famille, pour les couples pacsés, une attestation d’enregistrement du PACS, pour les concubins, tout document permettant d’attester la communauté de vie (enfant commun, bail locatif etc.)

Depuis une ordonnance du Conseil d’État du 9 avril, les étrangers souhaitant se rendre en France pour y célébrer leur mariage avec un Français sont autorisés à entrer sur le territoire.

Puis-je me faire vacciner en France ?

Un calendrier vaccinal selon les tranches d’âge et les comorbidités a été mis en place en France. En tant que ressortissant français, vous pourrez être vacciné à condition de rentrer dans la catégorie de personnes prévues par ce calendrier.

Si vous n’avez pas de numéro de sécurité sociale, un numéro fictif vous sera délivré afin que vous puissiez quand même bénéficier d’un vaccin. L’attribution effective de ces numéros de fictifs a fait l’objet d’une question de votre sénatrice afin d’en préciser les modalités pratiques.

De nombreuses questions sont en suspens : la vaccination des conjoints de ressortissants français, la prise en charge de la vaccination à l’étranger de même que la possibilité pour un Français de rejoindre son conjoint travaillant à l’étranger, qui a d’ailleurs fait l’objet d’une question au gouvernement. Nous vous informerons sur l’évolution de ces situations dès que possible.

12 commentaires

  1. bonjour,
    je devrais aller visiter mes parents agés en France
    Y a t il toujours une qurentaine necessaire au retour en france?
    merci

    1. Bonjour Pierre,
      Tout dépend d’où vous venez.
      Si vous venez du Chili, Argentine, Brésil, Afrique du Sud – quarantaine obligatoire
      Pays non membres de l’UE – isolement volontaire de 7 jours
      Pays membre de l’UE – aucune mesure d’isolement prévue

      1. Bonjour
        Merci pour votre réponse.
        Excusez moi je me suis mal exprimé: je suis resident en Italie et donc ma question était s’il est necessaire d’effectuer une quarantaine en Italie à mon retour de France
        merci par avance

        1. Bonjour Pierre,
          Vous devez vous référer aux mesures sanitaires italiennes en la matière. Jusqu’au 30 avril une quarantaine de 5 jours est prévue en Italie si vous rentrez de France cela est donc susceptible de changer.

    1. Bonjour Brigitte,
      Comme écrit dans l’article vous devrez faire un PCR datant de moins de 72H et aucune mesure de quarantaine ou d’isolement n’est prévue pour les voyageurs en provenance de l’Union européenne.

  2. Bonjour, je réside à Rome et je dois aller rendre visite à mes parents âgés en France. Nous sommes tous trois vaccinés. Mon séjour ne pourra pas dépasser 3 jours.
    J’ai bien compris que je devrai faire un test PCR avant mon départ. Je voudrais comprendre ce que je dois faire avant mon retour en Italie. Dois-je refaire un test PCR? Ou dois-je le faire de retour à Rome? Merci beaucoup

  3. Bonjour, je me trouve en France pour motif imperieux et dois rentrer en Allemagne (mon pays de residence). Il me faut un test antigenique ou PCR avant de rentrer en Allemagne. La pharmacie francaise dans laquelle je planifie de faire un test antigenique me demande de payer le test puisque je n’ai ni carte vitale, ni numero de secu francais Est-ce exact que j’ai le test a payer en France? Merci d’avance pour votre reponse. Cordialement

    1. Bonjour Anne,
      Nous vous invitons à vous référer aux mesures sanitaires applicables en Allemagne afin de savoir si vous devez faire un PCR ou non. Si vous n’êtes pas affiliée à l’assurance maladie et que vous n’avez pas de CEAM vous devez effectivement payer votre test qui vous sera peut être remboursé en Allemagne auprès de votre caisse.

  4. Bonjour et merci pour ce point sur les deplacements internationaux

    Vous expliquez que les personnes souhaitant rentrer dans leur pays de residence hors UE ne necessitent pas de motif imperieux : me sera-t-il permis d’embarquer sur un vol hors UE autre que celui de mon pays de residence afin d’y faire une escale de quelques jours sur le chemin du retour ?

    Autrement dit : un visa de résidence a l’étranger permet-il de quitter l’UE vers toutes les destinations ou bien cela imposte-t-il un vol direct vers le pays de residence hors UE

    PS: Je suis francais, travaillant et residant hors de l’UE

    Cordialement

    1. Bonjour Alain,
      Depuis la France il vous est possible d’embarquer vers un vol hors UE sans motif impérieux seulement si il s’agit d’un vol vers votre pays de résidence. Le cas contraire, vous devez justifier votre déplacement par un motif impérieux dont la liste est disponible sur les attestations de sortie du territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *