Cette semaine a été marquée par deux événements tragiques : l’attentat dans l’Aude vendredi dernier, où quatre personnes ont perdu la vie – dont le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Baltrame qui a donné la sienne pour sauver un otage, et l’assassinat de Mireille Knoll, une octogénaire juive qui avait survécu aux camps de concentration, mais qui est morte à Paris à cause de l’antisémitisme cinglant de ses assassins.

La journée d’hier a été entièrement consacrée à la reconnaissance et à la mémoire de ces deux destins, qui se sont trouvés liés par l’actualité et la barbarie. Un hommage national a été rendu aux Invalides le matin à Arnaud Baltrame, élevé à titre posthume au grade de Commandant de la Légion d’honneur. Le soir, vos Sénateurs ont également participé à la marche blanche pour rendre hommage à Mireille Knoll. Jean-Pierre Bansard a réagi sur Radio Shalom : « Je suis profondément meurtri par cet assassinat. (…) Mais on ne peut pas dire que les Juifs ne sont plus en sécurité en France. L’Etat Français prend ceci très aux sérieux. »

Ces actes dramatiques ont entrainé une multitude de questions au Gouvernement au sein des deux assemblées. Le Premier Ministre a déclaré : « Nous ne devons renoncer à rien ; c’est dans cet esprit que le Gouvernement veut répondre à ces menaces. »

Concernant le travail parlementaire, cette semaine a été marquée par des discussions politiques importantes sur la révision constitutionnelle. Cette dernière serait repoussée de quelques mois. Par ailleurs, la commission économique et la commission des affaires sociales ont rendu conjointement leurs conclusions sur le « scandale Lactalis », suite au cycle d’auditions dont nous vous avions informés.

Enfin, votre Sénateur Jean-Pierre Bansard a posé deux questions écrites au sujet des pensions alimentaires :

une relative à la fiscalisation de celles-ci et leurs déductibilité des impôts: lire la question ici

une autre relative aux compétences de l’Agence pour le Recouvrement des Impayés des Pensions Alimentaires (ARIPA) dans le recouvrement des créances alimentaires au profit d’un Français établis hors de France: lire la question ici

Nous vous tiendrons naturellement informés des réponses.

X