D’après des sources parlementaires, le nouveau président envisagerait de reporter d’un an les élections sénatoriales de septembre prochain qui doivent renouveler les sièges de 170 sénateurs dont 6 représentant les Français établis hors de France.

Emmanuel Macron a annoncé qu’il souhaitait le vote de la loi organique, qui concerne l’organisation et le fonctionnement de l’Etat, au deuxième semestre de cette année pour diminuer le nombre de parlementaires et introduire une dose de proportionnelle pour les députés.
La réduction du nombre de sénateurs pourrait commencer dès 2018.