L’éducation est fondamentale pour l’épanouissement des individus : elle permet le développement de la liberté individuelle et de l’autonomie grâce à une instruction qui sera facteur d’épanouissement dans la vie sociale. Cet objectif se retrouve même dans le sens étymologique du mot : provenant du latin educatio, lui-même dérivé de ex-ducere (ducere signifie « conduire, guider, commander » et ex, « hors de »), il peut s’utiliser à la fois pour l’idée de faire produire (par exemple, par la terre) et faire se développer (pour un être vivant). Ainsi, le droit à l’éducation est consacré au sommet de la hiérarchie des normes juridiques, à la fois au niveau international (article 26 de la Déclaration universelle des droits de l’homme) au niveau européen (article 2 du protocole 1 de la Convention européenne des droits de l’homme) et au niveau constitutionnel (article 13 du préambule de la Constitution de 1946, qui énonce que « La Nation garantit l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction, à la formation professionnelle et à la culture. L’organisation de l’enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l’Etat »).

Dossier education 9

Cependant, le départ hors de France peut entraîner des difficultés pour la scolarisation, notamment pour l’apprentissage de la langue maternelle. Pour éviter que les Français de l’étranger ne puissent pas bénéficier d’une vraie éducation, la France, aidée par ses citoyens, essaye de s’organiser pour remplir son « devoir d’Etat » énoncé par la Constitution.

decouvrirlasuite