Caricature élections

© ASFE – Tous droits réservés

Nous sommes à quelques jours d’un vote déterminant, qui lancera la France dans ces cinq années à venir. Comme je vous le disais la semaine dernière, j’ai été indigné par les conditions de vote pour des milliers de Français dans de nombreuses circonscriptions. Par cette caricature, j’ai voulu illustrer cette situation totalement aberrante et mettre en avant nos concitoyens qui ont persévéré et se sont malgré tout mobilisés en grand nombre.

J’espère qu’à l’heure qu’il est, les désagréments rencontrés lors de ce premier tour n’auront pas eu d’effet rédhibitoire pour nos concitoyens à l’étranger et qu’ils se rendront aux urnes ce week-end. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, et le directeur des Français à l’étranger, Nicolas Warnery, ont annoncé que des adaptations et des améliorations du dispositif étaient à l’étude pour faciliter le déroulement du scrutin. La prise en charge prioritaire des publics fragiles, l’extension des horaires d’ouverture de certains bureaux de vote et le déploiement de personnels administratifs supplémentaires sont autant de mesures étudiées.
A désormais 2 jours du scrutin pour l’Amérique et 3 jours pour le reste du monde, j’espère que ces discussions auront abouti à des solutions pratiques pour améliorer l’accueil et les conditions d’attente de nos compatriotes. Nombre d’entre eux se sont d’ailleurs portés volontaires pour être bénévoles lors de ce second tour. Cette mobilisation citoyenne de nos communautés françaises locales m’inspire le plus grand respect !

Si l’issue du vote de dimanche reste toujours extrêmement incertaine, une chose est sûre : le paysage politique tel que connu jusqu’à présent sera totalement bouleversé. Le monde a les yeux rivés sur notre pays pour cette élection dont les enjeux sont grands. En effet, il n’est pas question que de politique nationale : l’avenir de l’Europe comme l’équilibre géopolitique mondial en dépendent aussi.
Aux Français de l’étranger, je demande une nouvelle fois de faire entendre leur voix.