Chers amis,

A dix jours du premier tour des élections présidentielles, je tiens à revenir sur l’importance du vote des Français de l’étranger. Plus de 1,3 millions d’entre vous sont inscrits sur les listes électorales consulaires, soit près de 3% du total de l’électorat ! Nous ne sommes certes pas à l’abri d’une surprise, mais toujours est-il qu’à l’heure actuelle, quatre candidats partent favoris de cette course. Alors que les résultats s’annoncent serrés, 3% peuvent faire toute la différence !

C’est pourquoi j’espère que le taux d’abstention des Français établis hors de France sera moins élevé le 23 avril prochain qu’il ne l’a été en 2012 (60% d’abstention). Attention, je ne jette la pierre à personne : certains se sentent tout simplement trop éloignés de la France, quand ils ne rejettent pas tout simplement la politique française. Et pour les autres, je sais les difficultés parfois insurmontables pour aller voter à l’étranger. Mais malheureusement ce chiffre de l’abstention des Français de l’étranger est extrêmement pénalisant, tant pour l’image qu’il est susceptible de renvoyer des « expatriés » aux Français « lambda » que pour la pérennité même de ce droit, qui est une chance !

En effet, tous les pays n’offrent pas cette opportunité à leurs ressortissants ne résidant plus dans le pays. Et parmi les 120 pays qui mettent en place des élections à l’étranger, le droit de vote est parfois limité, comme pour les Canadiens qui doivent avoir déjà vécu au Canada pour pouvoir voter et se voient radier du Registre international après plus de 5 ans de résidence à l’étranger.

Nous avons la chance d’avoir un pays qui accorde de l’importance à l’expression démocratique de ses citoyens, et qui considère que ceux d’entre eux partis vivre à l’étranger ont leur mot à dire et leur pierre à apporter à l’édifice national. C’est pour cette raison qu’il met à leur disposition 866 bureaux de vote à travers le monde : pour qu’ils puissent s’exprimer !

Vos voix, riches de votre ouverture sur le monde, je souhaite qu’elles se fassent entendre au maximum ! Que ce soit pour les élections présidentielles ou les législatives qui suivront, la participation d’un maximum de Français de l’étranger est nécessaire car, citoyens à part entière, si votre vote est un droit, il est également un devoir !

Bien à vous,